Tout savoir sur les appareils auditifs

    Vous avez une perte d'audition et vous allez devoir vous faire appareiller ? Ceci n'est pas une fatalité et votre crainte vient peut-être d'un manque d'information. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les appareils auditifs. Que ce soit le type, la gamme d'appareils ou encore le prix, nous allons essayer de vous aider et de vous guider dans votre parcours d'achat.


     

    Le 23 décembre 2021, modifié le 6 janvier 2022 à 17:18

    Pourquoi porter des appareils auditifs ?

    Lorsqu'une perte auditive a été diagnostiquée, il est important de se faire appareiller afin de stabiliser cette perte. Cela évite ainsi que l'audition se dégrade rapidement.

    Savoir repérer une perte d'audition

    La perte auditive s'installe de manière insidieuse et on ne s'en rend pas compte tout de suite. Il faut être attentif à certains détails. Voici les situations qui pourraient vous alerter.

    • Vous ne supportez plus le bruit.
    • Vous faites souvent répéter votre entourage.
    • Vous entendez, mais avez parfois du mal à comprendre.
    • Les conversations à plusieurs deviennent difficiles.
    • Vous avez des acouphènes.
    • Vous ne parvenez pas à localiser une source sonore.

    Toutes ces situations doivent vous pousser à consulter un médecin ORL pour effectuer un test auditif.


     

    Quel est le bon moment pour penser à un appareillage auditif ?

    Une perte d'audition a des conséquences qui peuvent être désastreuses si elle n'est pas prise en charge. Cela concerne autant la vie familiale, professionnelle et sociale. Sans s'en rendre compte, le malentendant a tendance à s'isolerL'appareillage auditif va permettre la stimulation du cerveau. Plus on attend, plus l'appareillage est difficile et la rééducation auditive longue. On estime qu'à partir de 30 dB de perte auditive, il faut penser à porter un appareil auditif. Si le prix vous freine, ou l'esthétique, comme c'est souvent le cas, demandez des conseils à des audioprothésistes professionnels. Ils sauront vous guider dans votre choix et établir un devis en fonction de votre budget.

    Un appareil ou deux appareils auditifs ?

    Porter un seul appareil auditif est recommandé uniquement si vous avez une perte auditive sur une seule oreille. Dans 80 % des cas, les deux oreilles sont atteintes. Il est alors conseillé de se faire appareiller les deux oreilles. Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d'abord, on va rétablir l'équilibre entre les deux oreilles. Le confort auditif et la qualité d'écoute sont nettement améliorés avec deux aides auditives. Ce n'est pas pour rien que nous possédons deux oreilles. Porter deux appareils auditifs va également permettre de faciliter ou de restituer la localisation spatiale des sons. En effet, avec une seule oreille, il est très difficile de déterminer d'où vient la source sonore.

    Quelles sont les démarches à faire pour l'achat d'un appareil auditif ?

    Si vous pensez avoir une perte auditive, prenez rendez-vous chez votre médecin traitant. Il vous dirigera vers un médecin ORL. Celui-ci va effectuer un test auditif complet. Tout d'abord, il va faire une mesure tonale pour l'écoute des sons et un test vocal pour la compréhension des paroles. En fonction du résultat, le médecin va alors établir une prescription médicale pour un appareillage auditif. Elle vous servira notamment pour votre remboursement. Grâce à celle-ci, vous allez pouvoir vous rendre chez un audioprothésiste. Son rôle est de vous aider et de vous guider lors du choix de l'appareil parmi tous les modèles existants. Il vous accompagnera tout au long de votre démarche d'appareillage.

    Comment fonctionne un appareil auditif ?

    Tous les appareils auditifs ont un équipement de base semblable quelle que soit la gamme d'appareils. Il repose sur 5 éléments essentiels :

    • un écouteur ;
    • des microphones ;
    • un amplificateur ;
    • une puce électronique ;
    • une pile ou une batterie.

    Ce sont les microphones qui vont capter les sons environnants. Ces sons vont être traités par la puce électronique et envoyés à l'amplificateur. C'est lui qui se charge d'augmenter le signal sonore et de le transmettre à l'écouteur. Ce dernier véhicule le son jusqu'au conduit auditif. Le tympan reçoit les ondes sonores et les envoie au cerveau qui a pour rôle de décoder le message.


     

    Quels sont les différents types d'appareils auditifs ?

    Il est parfois bien difficile de s'y retrouver lorsqu'on ne s'y connaît pas en matière d'équipement auditif. Il y a 3 familles d'appareils auditifs : les contours d'oreille, les micro-contours, les intra-auriculaires. Chacun de ses types d'appareils auditifs se décline en plusieurs gammes de technologie et de prix.

    Les contours d'oreille BTE

    Le contour d'oreille BTE (= Behind the ear), comme son nom l'indique, se positionne derrière l'oreille. Il est composé d'un boîtier qui contient l'ensemble des pièces électroniques. C'est un appareil qui convient à toutes les pertes auditives. Ce type de prothèse est particulièrement fiable, solide et facile à manipuler. Ce sont les meilleurs appareils lorsqu'il s'agit d'équiper des pertes auditives sévères. En effet, ils acceptent plus de puissance. C'est également un modèle d'appareil idéal pour une personne qui manque de dextérité.

    Les micro-contours d'oreille RIC

    Le micro-contour s'appelle également le contour d'oreille à écouteur déporté. En effet, sur ce type d'appareil, l'écouteur se situe directement dans l'oreille, au plus près du tympan. Ainsi, la restitution et la clarté des sons et de la parole sont meilleures. Les micro-contours sont plus esthétiques que les contours d'oreille classiques. Ces appareils ne nécessitent pas d'embout sur-mesure. La partie logée dans l'oreille est extrêmement discrète. Ce sont des modèles qui ont beaucoup de succès, car ils sont très confortables. Les prothèses auditives en micro-contour peuvent corriger quasiment toutes les pertes auditives.

    Les intra-auriculaires

    L'intra-auriculaire est l'aide auditive la plus discrète du marché. Elle se place entièrement dans le conduit auditif. C'est un appareil sur-mesure qui nécessite une prise d'empreinte par l'audioprothésiste pour effectuer un moulage. Cependant, il est important de dire que ce type d'appareil ne convient pas à tout le monde. Certains conduits auditifs trop étroits ne permettent pas la réalisation d'une telle prothèse. L'intra-auriculaire corrige les pertes auditives légères à moyennes. Ce modèle d'appareil présente d'autres inconvénients. Il faut, par exemple, avoir une bonne dextérité pour le manipuler. Les piles sont très petites. L'aide auditive étant dans le conduit, l'électronique est soumise à l'humidité et au cérumen de l'oreille. Un entretien régulier chez l'audioprothésiste est indispensable. Enfin, les intra-auriculaires résistent moins à l'usure du temps que les appareils en contour d'oreille.

    Comment choisir sa prothèse auditive ?

    La démarche d'achat d'une prothèse auditive n'est pas une chose facile. Le choix du modèle, de la gamme et de la marque va se faire avec l'audioprothésiste. Plusieurs critères vont être pris en considération, comme le degré de votre perte d'audition, l'aspect esthétique, vos habitudes de vie et le prix.

    Les différentes marques d'appareils auditifs

    Il existe un grand nombre de marques qui commercialisent des appareils auditifs. Chacune d'entre elles propose une gamme complète de prothèses auditives que ce soit en contour d'oreille, en micro-contour ou en intra-auriculaire. Toutes les gammes de prix sont également représentées dans chaque marque. Voici les plus connues :

    • Widex ;
    • Resound ;
    • Signia (ancien Siemens) ;
    • Phonak ;
    • Starkey ;
    • Oticon ;
    • Bernafon ;
    • Rexton ;
    • Unitron.


     

    Appareils à piles ou rechargeables ?

    Depuis quelques années, vous avez le choix entre des aides auditives à piles ou rechargeables. Lorsque l'appareil fonctionne avec des piles, selon son modèle et le temps d'utilisation, vous devez changer la pile tous les 6 à 15 jours en moyenne. En ce qui concerne l'appareil rechargeable, vous devez simplement le mettre dans le chargeur afin que l'accumulateur se recharge en énergie. Les deux systèmes peuvent présenter des avantages et des inconvénients. C'est à vous de déterminer ce qui sera le plus pratique selon vos habitudes. Ceux qui n'ont pas envie de s'embêter avec des manipulations préféreront l'appareil rechargeable. Ces derniers font partie des appareils milieu ou haut de gamme et bénéficient d'un plus grand nombre d'options. Ils sont souvent connectables en Bluetooth. Leur prix est également plus élevé.

    Les différentes gammes de prothèses auditives

    Les gammes d'appareils auditifs se divisent en deux classes. Les prothèses auditives de classe 1 sont celles qui sont couvertes par la CSS (anciennement CMU) et par le 100 % santé. Les appareils auditifs qui sont dans le cadre du reste à charge zéro sont limités technologiquement, mais bénéficient néanmoins de :

    • 12 canaux de réglages ;
    • d'un système d'anti-larsen ;
    • d'un réducteur de bruit ;
    • d'un minimum de 2 programmes différents.

    Il n'y a pas d'appareil rechargeable dans les modèles 100 % santé. Les aides auditives de classe 2 comportent trois niveaux de performances :

    • l'entrée de gamme à 24 canaux de réglage ;
    • le milieu de gamme à 32 canaux de réglage ;
    • le haut de gamme à 48 canaux de réglage.

    Plus on monte en gamme, plus l'appareil auditif possède des options et des fonctionnalités qui vont permettre d'améliorer votre confort d'audition.


     

    Quelles sont les prises en charge pour un appareil auditif ?

    Le prix des aides auditives est souvent l'un des freins principaux au fait de ne pas vouloir se faire appareiller. C'est pour cela qu'il est important de bien se renseigner sur toutes les possibilités de prise en charge par l'Assurance Maladie et les mutuelles.

    Pour les personnes bénéficiant de la CSS (anciennement CMU)

    La CMU devient la CSS, Complémentaire Santé Solidarité. Les personnes qui en bénéficient ont le droit d'être appareillées avec une prothèse conventionnelle dans ce cadre-là. Les bénéficiaires ont une prise en charge intégrale de l'appareillage par l'Assurance Maladie sans avance de frais. La gamme d'appareils est cependant imposée. Le choix va uniquement se porter sur le type d'appareil auditif à savoir, contour, mini-contour ou intra-auriculaire.

    Qu'en est -il du 100 % santé ?

    En 2021, le 100 % santé a été mis en place. Il y a trois impératifs pour pouvoir en bénéficier :

    • avoir une mutuelle ;
    • avoir souscrit au minimum un contrat "responsable" ;
    • voir une prescription médicale d'un ORL pour un premier appareillage.

    Si toutes ces conditions sont remplies, vous pouvez avoir accès aux appareils de classe 1Leur prix a été fixé à 950 €. La base de remboursement de l'Assurance Maladie s'élève à 400 € pour une personne couverte à 100 %. Si vous n'êtes pas en ALD pour un problème de surdité, vous serez remboursé par la sécurité sociale, 60 % de 400 € soit 240 €. La mutuelle complète à hauteur de 750 € pour un reste à charge de zéro Euros.


     

    Quel remboursement pour des appareils auditifs de classe 2 ?

    En ce qui concerne les aides auditives de classe 2, le remboursement de l'Assurance Maladie est le même que pour les prothèses 100 % santé, soit 240 € par appareil. Pour le reste, tout va dépendre de votre mutuelle, ainsi que du contrat que vous avez souscrit. N'hésitez pas à vous renseigner sur vos garanties pour connaître exactement votre remboursement. Sachez que vous avez le droit à un remboursement tous les 4 ans pour deux prothèses auditives (oreille droite et oreille gauche).

    Comment se passe le 1er rendez-vous chez l'audioprothésiste ?

    Lors de votre 1er rendez-vous chez l'audioprothésiste, il faut vous munir de :

    • votre carte Vitale ;
    • votre carte de mutuelle ;
    • votre prescription médicale ;
    • votre test auditif.

    Après avoir créé votre dossier, l'audioprothésiste va vous recevoir dans son cabinet. Il va d'abord se renseigner sur vos demandes, vos envies et vos habitudes de vie. Il va ensuite regarder et analyser votre conduit auditif afin de se faire une première idée sur les possibilités d'appareillage. Un test auditif sera de nouveau réalisé afin de valider votre prescription. En fonction de tous ces éléments, l'audioprothésiste sera en mesure de vous proposer plusieurs types d'aides auditives. N'hésitez pas à lui parler de vos craintes. Vous repartirez avec un devis normalisé qui vous proposera deux solutions :

    • un devis pour un appareillage de classe 1 ;
    • un devis pour un appareillage de classe 2.

    Une fois que vous connaissez tous les prix et les remboursements, vous aurez la possibilité d'effectuer un essai gratuit sur un mois avec un équipement complet. C'est également l'audioprothésiste qui va réaliser une prise d'empreinte, si votre futur appareil nécessite une partie sur-mesure.


     

    Comment se règlent des prothèses auditives ?

    C'est l'audioprothésiste qui effectue les réglages principaux et essentiels de votre prothèse auditive. Il le fait via un logiciel sur son ordinateur. De nos jours, les technologies évoluent et il est possible sur certains types d'appareils, notamment des modèles de la marque Phonak ou Signia d'effectuer des réglages à distance. Ceux-ci peuvent se faire grâce à une application dédiée. Certaines prothèses peuvent également être connectées en Bluetooth sur votre smartphone. Par l'intermédiaire d'une application, vous pouvez avoir accès à certains réglages comme :

    • le contrôle du volume sonore ;
    • la directionnalité des microphones ;
    • la balance des graves et des aigus.

    Cependant, les réglages importants doivent idéalement se faire chez l’audioprothésiste.


     

    Comment supporter ses appareils auditifs ?

    L'une des craintes que les personnes expriment le plus souvent, selon les audioprothésistes, est la peur de ne pas supporter les appareils auditifs. Le souvenir du bruit de l'appareil qui siffle d'un aïeul est bien ancré dans les mémoires. Soyez rassurés, les aides auditives d'aujourd'hui sont de haute qualité et très perfectionnées. Elles sont quasiment toutes équipées de systèmes anti-larsen très puissants. Cela évite les sifflements intempestifs. L'audioprothésiste va vous proposer un mois d'essai gratuit. Ces quatre semaines vont vous permettre de vous familiariser et de vous habituer à vos appareils. Pendant cette période d'essai, vous devrez vous rendre chez l'audioprothésiste toutes les semaines afin qu'il affine les réglages en fonction de vos impressions. Il ne va pas vous restituer l'intégralité de l'amplification qui correspond à votre perte d'audition en une seule fois. Il va procéder par étapes afin que le cerveau assimile les informations en douceur.

    Comment entretenir ses appareils auditifs ?

    Tous les appareils auditifs nécessitent un entretien régulier. Certains modèles devront être nettoyés plus souvent et plus minutieusement. C'est le cas du modèle intra-auriculaire. Lors des visites de contrôle, les audioprothésistes se chargent d'effectuer un nettoyage en profondeur de vos aides auditives. Cependant vous devez malgré tout les entretenir à la maison. Il existe des produits spéciaux comme des lingettes ou des sprays nettoyants qui sont faciles à utiliser et surtout adaptés à l'électronique des appareils. Vous pouvez trouver ces gammes de produits dans les centres de correction auditive.

    Que faire si votre appareillage auditif est en panne ?

    Votre appareil a brutalement cessé de fonctionner, que faire ? Voici quelques vérifications à faire, avant de vous précipiter chez votre audioprothésiste :

    • vérifier que les piles fonctionnent bien ;
    • si l'appareil est rechargeable, regardez que celui-ci soit bien chargé ;
    • faites un nettoyage minutieux de votre prothèse ;
    • changez les filtres si l'audioprothésiste vous a montré comment faire.

    En effet, le plus souvent, il s'agit d'un problème de cérumen qui obstrue une entrée et empêche le passage du son. Si votre appareil ne fonctionne toujours pas, alors contactez votre audioprothésiste qui vous recevra dans les plus brefs délais. Sachez que les aides auditives sont garanties 4 ans pièces et main-d'œuvre. Si votre appareil a plus de 4 ans, l'audioprothésiste effectuera un devis.


     

    Quand faut-il changer son appareil auditif ?

    Les appareils auditifs ont une durée de vie moyenne de 6 ans. Un intra-auriculaire, par exemple, est moins résistant qu'un contour d'oreille. Sachez que le bon entretien de votre appareil rallonge sa durée de vie. Les composants des aides auditives sont de l'électronique. Au fil du temps ceux-ci ont tendance à s'oxyder et à être moins performants. Lorsque les pièces sont usées, on remarque une distorsion du son qui n'est pas confortable pour l'audition. Le prix d'une réparation est parfois important, et il vaut mieux, dans certains cas, changer son appareil.

    Comme vous pouvez le constater, vous serez très encadré durant votre démarche d'appareillage auditif. Les audioprothésistes sont là pour vous guider et vous rassurer. Ils répondront à toutes les questions que vous vous posez.


     

    Découvrir les centres à Paris
    AUDIO 2000
    Paris 75001
    AMPLIFON
    Paris 75002
    CENTRE AUDIKA
    Paris 75003
    Voir tout