Les prix des appareils auditifs

On le sait, le prix des appareils auditifs est en enjeu majeur de l'appareillage des patients :
D'un côté le prix de l'appareil en lui-même, services proposés par l'audioprothésiste sur le long terme compris. De l'autre, les aides que représentent le remboursement combiné de la sécurité sociale et des mutuelles.
Contrairement à d'autres domaines comme l'optique, il reste souvent une somme à régler de la poche du patient en audioprothèse.
Nous allons tenter de synthétiser et d'expliquer les gammes de prix des appareils auditifs. Nous passerons également en revue l'ensemble des remboursements dont un patient peu bénéficier.

La place du prix dans l'achat d'un appareil auditif

L’achat d’un appareil auditif est un acte délicat qui ne doit s’envisager qu’une fois que l’on a rencontré un médecin ORL. En effet, celui-ci va déterminer le degré et la nature de la perte d’audition. Cette consultation doit s’inscrire dans le parcours de santé classique, c’est-à-dire que vous devez au préalable consulter votre médecin généraliste afin qu’il vous envoie vers un confrère ORL. C’est la seule façon de pouvoir bénéficier d’un remboursement partiel de la sécurité sociale. Ensuite, l’ORL vous remettra une ordonnance afin que vous puissiez aller voir un audioprothésiste, qui vous conseillera sur le choix d’un appareil auditif adapté. Pour effectuer un bilan auditif, vous pouvez également vous rendre dans un centre d’audition. Le test est gratuit mais ne constitue pas un diagnostic en soit. Vous devrez quand même consulter un ORL si un quelconque problème est détecté. C’est donc toujours sur les conseils d’un audioprothésiste que s’effectuera l’achat de votre appareil, mais surtout en fonction de différents critères dont l’un des plus décisifs est le prix.

Quels éléments constituent le tarif d'une aide auditive ?

Le prix d’un appareil auditif dépend de plusieurs éléments. Le modèle et sa technicité sont évidemment le critère le plus important, mais il faut savoir que les fabricants fixent eux-mêmes leurs prix, et qu’il peut donc y avoir une grande disparité entre deux marques.
Le prix est également fonction des performances du processeur numérique, mais là encore, c’est la politique du laboratoire qui déterminera le prix de revente, en fonction des services de l’audioprothésiste, ainsi que des conditions de suivi, de garantie et d’assurance.

Acheter son appareil au bon prix : la démarche

Aussi, une fois que vous avez choisi le type de prothèse qui vous convient, il est conseillé de faire établir plusieurs devis et de les comparer en tenant compte des services proposés. Généralement les grandes enseignes proposent des produits plus chers mais avec des prestations incluses intéressantes (essai gratuit, paiement en plusieurs fois, réglages, entretien, etc…). Cependant, certains discounters proposent les mêmes services et les mêmes produits à des prix beaucoup plus attractifs. Comment cela se justifie-t-il ?

Fourchette de prix concrets

Pour une prothèse numérique, les prix peuvent ainsi varier de 750 à 2000 euros. Un implant cochléaire sera tarifé à environ 23000 euros auxquels il faudra ajouter les frais d’hospitalisation (environ 7000 euros). Un implant à ancrage osseux se situera plutôt entre 2500 et 5000 euros.

Les politiques de prix des enseignes d'audioprothèse

Il est assez évident que chaque enseigne, qu'il s'agisse d'un groupe national ou d'un audioprothésiste indépendant, détermine sa politique de prix de ses appareils et que celle-ci impacte de façon considérable le tarif final proposé au malentendant.
Entre les "discounteurs" et les grands groupes on notera une disparité de prix qui s'explique par une "vision" différente de la vente d'audioprothèses. Quand les premiers jouent sur les prix au rabais pour se faire connaître et se développer, les secondes misent sur un réseau d'agences beaucoup plus denses, et des services d'accompagnement sur le long terme.
Les fournisseurs et les produits sont identiques, les performances et les technologies ne diffèrent pas d'une boutique à une autre. Ce n’est donc pas le produit qui impacte sur le prix, mais bien la façon dont est vendu la l'appareil.

En fait, les discounteurs réduisent considérablement leur marge de façon à proposer un appareil auditif à un prix abordable, et ainsi rester compétitif sur le marché. Il s’agit généralement de petites boutiques dont le nom est peu connu, et qui ont besoin d’attirer les clients par une politique de prix attrayante.
Attention cependant à ne pas choisir l’appareil auditif premier prix. En effet, certains discounters peuvent proposer des tarifs particulièrement bas car ils n’offrent pas ou peu de services. Pourtant, il est essentiel lors de l’achat d’une prothèse auditive, de bien vérifier sur le devis obligatoire ce à quoi vous pourrez prétendre sur le long terme. Tests, réglages, contrôles, nettoyage des appareils, il est essentiel de bénéficier d’un suivi sérieux, et que les professionnels prennent le temps de rechercher la solution la plus adaptée pour vous.
Ainsi, certains choisissent quand même de faire appel aux grandes enseignes afin d’avoir la certitude de bénéficier d’appareils haut de gamme, de professionnels à l’écoute, et de services de qualité.
Il y a donc de nombreux éléments qui déterminent le coût d’une prothèse auditive, mais même si les tarifs restent encore très élevés, la démocratisation des prix des appareils tend à généraliser leur utilisation. On peut ainsi espérer qu’un nombre plus important de personne aura recours à ces aides auditives, et qu’elles se feront dépister de plus en plus tôt.
Les prix étant globalement plus bas, il faut malgré tout être particulièrement vigilent lors de l’achat, à ce qui est indiqué sur le devis, et bien vérifier que l’entretien, les piles et le service de suivi sont inclus au contrat.

Pour en savoir plus

Audioprothese.com © Tous droits réservés 2014

Mentions légales  |   Audioprothese.com  |